CEDES

L'Accompagnement Erotique

Préambule

L'accompagnement à la vie affective et sexuelle des adultes en situation de handicap est apparu aux Pays-Bas en 1980. Par la suite, cette pratique est apparue en Allemagne, au Danemark et en Suisse.

Personnellement nous sommes confrontés, depuis plus de 20 ans, à une réelle interpellation sur "le juste accompagnement" de toute personne en questionnement et/ou en souffrance morale et/ou physique en lien avec sa sexualité.

Au sein du CEDES, nous trouvons plus juste d'utiliser les termes "d'Accompagnement Érotique" pour nommer "l'Assistance Sexuelle" et ce pour deux raisons :

 
  • " Le terme " assistance " nous paraît péjoratif, mal approprié et surtout fait trop référence à "l'assistanat", ne touchant donc pas assez l'objectif de "l'autonomisation".

  • " L'adjectif "sexuelle", nous semble bien trop réducteur par rapport à la richesse de l'échange entre accompagné et accompagnant. Outre la notion de la sexualité, qui n'est pas systématiquement et obligatoirement explorée, cette démarche inclut également une dimension affective, émotionnelle et sensuelle.


Contrairement à l’ « Assistance sexuelle », l’ « Accompagnement Érotique » s'adresse à toute personne (valide ou handicapée).

Introduction

« 20 textes érotiques pour réveiller votre sensualité »
« Pour un été érotique »
« Saisir tous les plaisirs »
« Le petit guide de la Sexualité Épanouie »
« Découvrez votre point G »
« Comment être un homme »
« La revanche des Laids »
« Nous avons trois cerveaux sexuels »
« Les bons comptes font-ils les bons couples » ?
« Trois jeux à deux : le baiser, la douche, le massage »


Nous venons de franchir la porte de la librairie et en moins de 5 minutes nos yeux croisent quatre magazines qui « parlent » tous : de séduction, de sensualité, de fantasmes, de désir, de plaisir, de ce qui fait ou ferait vibrer l’ « être aimé », de beauté - de laideur, d’excitation, de sexualité, de troubles sexuels…et nous en passons !!!

Parler, parler, parler…certes, verbe bien utile dans la communication mais est-ce l’unique porte d’entrée pour vibrer, sentir, ressentir toute la complexité de la « Sexualité » !

Au terme de ces longues et riches années de « Massage Tantrique© » partagées avec vous, nous osons affirmer haut et fort qu’il est important voire « vital » de vivre le contact « corps à corps » - « peau à peau » si nous souhaitons intégrer notre « Être » dans sa totalité « Cœur-Corps-Âme ».

Il est temps également pour nous de remercier celles et ceux qui ont eu la force et le courage de pousser notre porte pour nous partager leurs questions, leurs douleurs, leurs souffrances…face à leur sexualité :

Je suis « éjaculateur prématuré » et depuis des années je cherche une solution que je n’ai pas trouvée malgré plusieurs consultations chez un spécialiste. Aujourd’hui je crains la relation sexuelle par peur d’être jugé par ma partenaire, d’être perçu comme un « incompétent »,

Je suis atteinte de « vaginisme » et incapable de vivre sereinement ma sexualité, je veux que cela cesse, je veux comprendre pourquoi…,

J’ai été agressé(e) sexuellement et depuis je ne vis plus aucune relation sexuelle,

Notre couple a vécu une infidélité et depuis nous avons perdu tous nos repères,

J’ai subi une ablation de la prostate et je me sens diminué dans mon statut d’homme,

Depuis que je suis mère, je n’ai plus de goût pour la sexualité,

Je suis capable de vibrer dans les bras d’un amant mais plus dans les bras de mon conjoint,

Est-ce que mon désir sexuel a juste disparu dans mon couple ou suis-je capable d’encore vibrer en dehors de celui-ci ?

Je n’ose pas vivre ma sexualité car je n’aime pas mon corps, qui pourrait aimer ce corps que je trouve tellement « laid »,

J’ai 40 ans et je n’ai jamais eu de relation sexuelle. Aujourd’hui, je n’oserais pas dire à un partenaire qu’il est le premier, quelle honte !,

J’ai un doute sur mon orientation sexuelle et je n’ose pas en parler, où pourrais-je la tester ?

Est-ce que mon sexe est normal, est-il dans la norme ?

Je suis paraplégique et « foutu »…plus personne ne voudra de moi !

Les « Sextoys »…comment ça marche ?

Comment dois-je me masturber et avec quoi ?

Mon homme me traite de frigide! Le suis-je réellement?

Ma capacité d'exprimer tant ce que j'aime, que ce qui m'est désagréable... Savoir dire OUI, être capable de dire NON,



A l’aube de l’ « Assistance Sexuelle» qui donne enfin une belle porte d’entrée légale au lien entre « Handicap et Sexualité » ; nous sommes confrontés depuis plus de 20 ans à une réelle constatation : « le juste accompagnement de toute personne (valide ou handicapée) en questionnement et/ou en souffrance morale et/ou physique en lien avec sa sexualité ».Comment se fait-il qu’à 18 ans nous soyons obligés d’apprendre le code de la route mais en aucun cas le code de « comment fonctionne la sexualité ? »,

Comment dois-je faire pour connaître mon sexe, mes zones érogènes, mon taux vibratoire sexuel,… ?

Comment dois-je faire pour oser partager ma sexualité à l’autre ?

Comment vais-je demander à l’autre comment il vibre, comment je peux le faire vibrer, avec quelle intensité je peux le toucher et me faire toucher, qu’est-ce que je connais de sa sexualité, de l’autre sexe ?

Pourquoi faudrait-il uniquement limiter « L’Accompagnement Érotique» au « handicap » ?



« Tabou » au point que la majorité des femmes et des hommes vivent leur sexualité en secret par honte, par pudeur ou par peur de partager ce qu’ils ressentent en positif comme en négatif.

Passer au-delà du « Tabou » c’est aussi permettre un nouveau regard sur l’ « Accompagnement Érotique».

En quoi consiste la démarche ?

L "Accompagnement Érotique" est une démarche Sexo-Corporelle englobant des actes thérapeutiques pouvant apporter une réponse ponctuelle de bien-être, de compréhension et d’intégration face à :

-
une méconnaissance de son corps, un manque d’information sur la sensualité et la sexualité,

- une problématique affective et émotionnelle,

- une problématique organique,

- un manque de « toucher sensuel »,

- un isolement corporel,



Les techniques utilisées lors de l’ « Accompagnement Érotique» peuvent-être diverses : massage pas à pas,massage tantrique dans la nudité tant du thérapeute que du patient visant à « expérimenter » voire à « peaufiner » :

* les contacts sensuels,
* les baisers
* les enlacements,
* les caresses,
* le corps à corps,
* les caresses bucco-génitales,
* les pénétrations coïtales,
* les ateliers pratiques adaptés en fonction de la demande et de l'évolution de la démarche

L’objectif d’une telle démarche étant d’accompagner émotionnellement et corporellement, dans un total respect et avec une totale empathie, toute personne en recherche d’équilibre dans sa sexualité.

Les limites du cadre dans l’ « Accompagnement Érotique» sont déterminés en accord tant avec la personne qui démarche que son thérapeute. Elles sont propres à chaque demande et à chaque personne. Elles seront clairement définies au cours de la première session de verbalisation et feront l'objet d'une convention écrite entre le/la thérapeute et son/sa patient(e).

Le déroulement

Soit la démarche vous est proposée par un Sexologue et/ou un Sexothérapeute :

1. Au cours de vos séances chez votre Sexologue ou Sexothérapeute, celui-ci pourra être amené à vous proposer (avec votre accord) une démarche d’ « Accompagnement Érotique» de manière à vous permettre une approche « sexo-corporelle » dans votre travail de verbalisation. Une collaboration peut exister entre les thérapeutes de manière à permettre le plus juste lien entre « approche verbal » et « approche corporelle »,

2. La démarche d’ « Accompagnement Érotique» commencera impérativement par une séance de « Massage Tantrique© » suivie éventuellement d’une séance de « verbalisation sexo-corporelle » de manière :

* à identifier clairement la demande,
* à partager l’objectif du travail proposé,
* à suggérer un nombre moyen de séances ainsi que le coût et la durée des sessions.

3. Nous attirons votre attention sur le fait que votre démarche en « Sexothérapie Corporelle » sera toujours complémentaire à votre démarche en « Sexothérapie Verbale » et ne remplacera en aucun cas cette dernière.

4. Si votre « Sexothérapeute Corporel », estime qu’il vous est nécessaire d’avoir un avis médical voire paramédical, il pourra vous proposer une approche en ce sens.

Soit vous décidez personnellement de vivre une telle démarche :

1. Toute démarche d’ « Accompagnement Érotique» commencera impérativement par une séance de « Massage Tantrique© » suivie éventuellement d’une séance de « verbalisation sexo-corporelle » de manière :

* à identifier clairement la demande,
* à partager l’objectif du travail proposé,
* à suggérer un nombre moyen de séances ainsi que le coût et la durée des sessions.

2. Si cela s'avère nécessaire pour la bonne suite de la démarche entreprise en « Accompagnement Erotique », il vous sera éventuellement demandé d’entamer, en parallèle, une approche en « Sexothérapie Verbale » chez un Sexologue ou un Sexothérapeute de manière à vous permettre de mettre des mots sur les sensations, les ressentis ou l’émergence des vécus passés ou présents.

3. Si votre « Sexothérapeute Corporel », estime qu’il vous est nécessaire d’avoir un avis médical voire paramédical, il pourra vous proposer une approche en ce sens.

Les limites

Ce massage accueille les baisers, les échanges de caresses et/ou les étreintes respectueuses et consenties de part et d'autres ainsi que l'exploration manuelle des parties intimes de la personne massée.

Cette approche laisse la porte ouverte aux caresses bucco-génitales ainsi qu'aux pénétrations coïtales pour autant que celles-ci aient un sens dans votre cheminement.

Il est entendu qu'une telle démarche sera entreprise dans l'écoute et le respect mutuel le plus stricte.

Les précautions d'usages

Lors de votre adhésion au cadre de l’ « Accompagnement Érotique », il vous sera demandé de remplir un questionnaire de santé et de nous transmettre les résultats complets d’une prise de sang ciblée.

L'utilisation du préservatif est de "rigueur" lors d'une éventuelle pénétration coïtale.

De leur côté, vos sexothérapeutes corporels sont vaccinés contre les hépatites A et B. En outre, ils tiennent également à votre disposition leurs résultats sanguins trimestriels.

Conclusions

Nous terminerons en disant que si les médias parlent autant de la Sexualité, c’est bien parce qu’elle a une place importante dans nos vies et qu’il est temps de prendre cette place en considération ; qu’il est temps d’oser en parler en toute transparence, de ne plus en faire un sujet que l’on garde silencieux ou que l’on murmure en cachette par peur d’être perçu uniquement comme une personne « malsaine voire perverse » ; qu’il est temps d’oser consulter les professionnels de la Sexualité tant sur un plan verbal que corporel dès que nous sommes confrontés à nos questionnements restés sans réponse, à nos désirs non satisfaits, à la non-expression de nos peurs…

Marie & Thierry,
Dominique & Jean-Baptiste.